contact@viveladetection.com

Que pouvons nous trouver en détection ?

On trouve surtout beaucoup de déchets métalliques égarés au cours de siècles d’occupation ou provenant de l’épandage. Ce que les débutants réalisent au bout de quelques sorties, c’est que notre sous sol est une véritable poubelle et que dire de ce qui se trouve sous l’eau. C’est pourquoi la majorité des prospecteurs ramasse ses déchets, rebouche ses trous, afin de ne pas être embêté lors de la prochaine sortie sur le même endroit et de donner une bonne image de notre loisir. Le cour de certains métaux étant très élevé (cuivre) beaucoup de prospecteurs conservent leur déchets métalliques et autres douilles de chasse pour faire chaque un tour chez le ferrailleur et de troquer ces derniers contre espèce sonnante et trébuchante.

Nous avons en France 4000 ans d’histoire métallique, il est donc très rare de revenir d’une sortie sans une voir plusieurs piécettes. On trouve beaucoup de monnaies du 17-18eme siècle en cuivre de type « double tournois », la monnaie des serfs de l’époque. Ensuite, des monnaies modernes en aluminium ou bronze-alu voir cupronickel, sans oublier nos « anciens francs » sont assez communes. Les euros, de part leur composition, s’abiment très rapidement en terre et surtout à la mer. On trouve aussi beaucoup de pièces en bronze 19eme siècle type Napoléon III. Enfin, il est n’est pas peu commun de trouver des pièces antiques, c’est à dire romaine ou gauloise tant l’occupation et l’histoire de la Gaule fut riche.

On exhume aussi beaucoup d’objets usuels: boutons, dés à coudre, médailles, plombs, boucles, clés de robinet, bijoux récents ou anciens (capsulae, fibules…). Ces objets ont « une âme ». La détection est ainsi la seule « machine à remonter dans le temps ». Se dire qu’un bouton a été perdu par un vétéran des guerres napoléoniennes revenu indemne du front ou que la dernière personne à avoir touché une bague était un romain procure une montée d’adrénaline indescriptible. Qui n’a pas rêvé de se prendre un jour pour Indiana Jones ? Toutes ces émotions, un simple détecteur vous les procurera quelle que soit l’endroit ou vous trouvez.

Dans certaines région on trouve aussi beaucoup d’objets militaires plus ou moins inoffensifs voir dangereux surtout s’il s’agit d’explosifs. Attention, un obus même rouillé voir une simple balle peut se révéler dangereuse. On parle de prospection « militaria » et dans ce cas là, la prudence est de mise. Beaucoup de prospecteurs ignorent la nature de leur trouvaille, c’est pourquoi ils utilisent des forums de détection comme celui du Fouilleur pour faire identifier pièces et objets. Avec un simple objet on peut parfois retracer tout un pan d’histoire locale.
Pour toutes ces raisons, la détection est un loisir extraordinaire qui peut même se révéler utile.